" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sélection Sorties

🎁 Anniversaires 📌 Calendrier 🎤 Concerts 🎬 Clips 📽️ Cinémas 📷 Expositions ℹ Loisirs 💿 Musiques ...

Fallacia, de Clémence Baron

  FRANCE 

Fallacia, de Clémence Baron

Vue pour vous par Cath
Dans le cadre du #FestivalOff #festivalavignon

Fallacia, de Clémence Baron

Au #shamstheatre , Place Pie, 25 Rue St Jean le vieux à Avignon (84)
Tél : 06 60 96 84 82 / 07 68 61 84 45 - Mél shamstheatre@gmail.com

 

Programmation : les 18, 21, 23, 25, 28, 30 juillet à 18h45

Détails pratiques  •  Informations → réservations

 

Avignon et l’année 2021 voient revenir le Festival. Clémence Baron, élève de la Promotion IV du Cours Florent à Bruxelles et sa Compagnie La Baronnerie, peuvent enfin y présenter les 2 pièces, écrites par la jeune auteur/metteur en scène belge, qui n’ont pas pu être jouées comme prévu en 2020 pour les raisons que nous connaissons.

Fallacia est l’une des 2, l’autre étant « Accusé.e » qui a déjà fait l’objet d’une chronique.  ... A contrario de la seconde qui est un drame, Fallacia, écrite au printemps/été 2020 pendant le 1er confinement  (comme quoi un peu de positif peut en ressortir, heureusement!) est une comédie de boulevard construite plus ou moins dans l’esprit d’un vaudeville, à partir d’une situation assez classique.

Le décor est  bien sûr planté dès le début de la pièce : un petit meuble renfermant les bijoux et un grand canapé et donnant sur ce « salon » deux accès plutôt habituels dans ce style théâtral : l'un côté cour, l'autre côté jardin.

Sans cesse répété et réinventé, là où l’esprit vaudeville varie dans Fallacia tient dans la distribution des personnages ; car un voleur de bijoux qui pénètre dans l'appartement et se fait surprendre par une femme surgissant de derrière un canapé ne sont pas dans les prémices habituels du genre. Généralement, un mari, une épouse, un amant et un valet sont mis en scène. Dans cette pièce, apparaitront progressivement le voleur, la femme, l’époux, l’associé/amant et enfin la femme de ce dernier.

Mise à part cette distribution originale, nous sommes bien dans une comédie de boulevard « vaudevillesque » marquée par la vivacité des jeux des acteurs, l'humour, la verve, la fantaisie et l’impertinence. Et nous avons bien tout cela dans Fallacia puisque l’ironie et la drôlerie, propres à ce type de comédie légère, surgissent dans le dialogue dès les premières tirades et accompagneront les échanges jusqu’au final.

Des principaux personnages, de la distribution et du jeu des acteurs,
je peux dire :

 

Clémence Baron (Rose de Loubrenet, l’épouse) est délicieuse dans son rôle de « femme-chat », retournant à loisir les situations, retombant toujours sur ses pattes, minaudant, utilisant et usant à volonté l’enjôlement, alternativement à l’endroit de son mari, du voleur et de son amant. Elle se joue à merveille des situations et réussit à se rendre par ailleurs parfaitement détestable lorsqu’elle trahit tour à tour l’un puis l’autre.

Alexis Hubert (Justin) tire son épingle du jeu en rendant le personnage du voleur sympathique au sein de cet univers bourgeois enclin à la rouerie. Malgré son apparence d'homme simple, il est finalement assez doué pour retourner les situations à son avantage quand il commence à perdre la main.

Brieuc Dumont quant à lui interprète le mari (François de Loubrenet). C’est un rôle ingrat car dans cette histoire, il est le personnage le plus manipulé à ses dépens. Toujours en colère, sur la défensive, agressif (un peu trop peut-être), il n’attire pas la sympathie et se fait largement dominer et manipuler par cette femme et ce voleur aux esprits retords. 

Colin Doucet (Elie Zeyn Ed-Din, l’associé et l’amant) enfin, réussit parfaitement à donner à son personnage l’image de ce qu’il est, à savoir un esprit manipulé de toutes parts.

Caroline Saule (Julia, sa femme) dans sa brève apparition finale de femme un brin trop sophistiquée, n'aura pas son mot à dire, ou à peine.

Intrigues et rebondissements s’enchaînent dans un esprit assez moderne. Déclarations, accusations, aveux, suspicions, retournements de situations se succèdent sans trêve,  jusqu'au dénouement.

Au final, la situation se renversera d'une manière parfaitement théâtrale, confirmant le genre.

La femme, le mari, le voleur/faux amant et l'associé/amant n’auront de cesse de se renvoyer la balle et à ce jeu là, plutôt fin sera celui qui s’en sortira bien, plutôt penaud celui/celle qui y laissera son ego. Mais c’est bien connu, la fin souhaitée pour un manipulateur justifie toujours et largement les moyens utilisés.

Fallacia, une pièce écrite  par Clémence Baron
mise en scène de Caroline Saule

Pour sa Compagnie La Baronnerie

Durée : 1 h 25


Attachée de presse :
→ Dominique Lhotte

notre correspondante Avignonnaise

Rédaction : Catherine Giraud

unnamed    © Mise en page : Selection Sorties ...  FR  2017 • 2021 
  EMETTEUR : Cath G.  © Photos propriété de la rédaction
INFORMATION :  Propriété intellectuelle Pour utiliser les textes et photos il est impératif de mentionner l'adresse du blog selectionsorties.net ou de nous en faire la demande par mail selectionsorties@gmail.com  . 

DIFFUSION 19/07/2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :