" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sélection Sorties

🎁 Anniversaires 📌 Calendrier 🎤 Concerts 🎬 Clips 📽️ Cinémas 📷 Expositions ℹ Loisirs 💿 Musiques ...

La passion selon Tibhirine

  FRANCE 

La passion selon Tibhirine

Vue pour vous par Cath
Dans le cadre du #FestivalOff #festivalavignon

La passion selon Tibhirine, par la Cie L'Echo du Soleil

A la Chapelle des Italiens, 33 Rue Paul Saïn à Avignon (84)
Réservations par tél au 06 16 94 34 86


Programmation : du 7 au 31 juillet 2021 à 18h35
(relâche les mardis)

Détails pratiques, programmation et → réservations 

 

Tibhirine, ou quand la passion du théâtre et la Passion avec un grand "P ... le temps d'un spectacle, nous prennent corps et âmes, dans cette chapelle désacralisée, nouveau lieu 2021 dédié au théâtre relancé cette année par la Compagnie L'Echo du soleil (cf  → La Chapelle des Italiens )
 
La passion selon Tibhirine !...ou quand tout lieu religieux peut devenir le temps d'un soir, d'une heure, le monastère perdu dans les montagnes algériennes de Draâ Essamar commune de la wilaya de Médéa en Algérie, ou plus précisément l'Abbaye Notre Dame de l'Atlas, fondée en 1938 par les moines de l'abbaye d'Aiguebelle. "Les jardins" en langue berbère, à la source un vaste domaine agricole de 500 ha créé en 1854 par Charles Pierre Lépinay chef de bureau à la direction générale de l'Agriculture, du Commerce et de la Colonisation à Tunis. Ils s'étendent sur 7 hectares, 8 moines trappistes poursuivront leur exploitation même après la nationalisation qui interviendra en 1976.
 
Lors de son discours académique à l'Académie française, Jean-Marie Rouart décrivit ainsi les lieux  :
« C’était une grande bâtisse un peu austère mais chaleureuse et accueillante, construite en face d’un des plus beaux paysages du monde : les palmiers, les mandariniers, les rosiers se dessinaient devant les montagnes enneigées de l’Atlas. Des sources, une eau claire, irriguaient le potager. Il y avait aussi des oiseaux, des poules, des ânes, la vie. Des hommes avaient choisi de s’installer dans ce lieu loin de tout mais proche de l’essentiel, de la beauté, du ciel, des nuages.(...)
 
Le 24 décembre 1993, un groupe armé de l'AIS (Armée islamique du salut) fait irruption dans le monastère. Il est dirigé par l'émir Sayad Attiya, qui exige l'impôt révolutionnaire pour sa cause et veut emmener le médecin de la communauté, Frère Luc. Christian de Chergé, prieur du monastère, formé à la lecture du Coran refuse. Ils sortent indemnes de cette épreuve. Mais c'est juste un sursis qui leur est accordé... puisqu'au cours de l'épisode de guerre civile que l'Algérie va connaître, en 1996, 7 des moines trappistes seront enlevés et assassinés.

Frère Luc, Frère Christian, Frère Christophe, .... ce sont eux que nous retrouvons ces 7 soirs. Ils sont là avec nous durant ces 7 jours, à la faveur de ces représentations, bien vivants, tellement présents!

Il existe de grands espaces dont on n'exprime rien ou pas grand-chose, et de plus "confinés" qui génèrent beaucoup d'émotions.
 
Le jeu des acteurs en ce lieu sonne forcément vrai mais aussi juste. Il a une forte résonance en ce siècle troublé par les intolérances religieuses où le sentiment d'insécurité nous habite, où il est si important de parler de conciliance, de bonté et de pardon, les valeurs mêmes que prêchaient ces religieux. Leurs écrits ont été essentiellement repris par Pascal Joumier et Yves Souton pour constituer les dialogues de cette pièce théâtrale. Pour qui a vu le film → " Des hommes et des dieux "  automatiquement les images que l'on connait se rappellent à nous.
 
Laissons-nous emporter dans l'onde des chants religieux musulmans et chrétiens qui emplissent l'édifice, dans les prières des moines qui s'élèvent jusqu'aux voûtes, dans les mots prononcés qui se répercutent avec une sonorité parfaite sur la scène formée par le cœur, dans les allées, sur les gradins et dans ses escaliers, l'espace entier occupé.
 

Tout est simplement divin, que les chants soient interprétés par la soprano Valéria Florencio ou par Joseph Naffah, en solo, en duo parfois, nous prouvant que langues latine et arabe peuvent parfaitement se marier. Ils rythment, doublent, accompagnent la pièce, emplissent l'espace comme le font les chants cisterciens dans une abbaye. Les voix sont puissantes, sublimes, on les écoute avec émotion et joie.

C'est une mise en scène simple mais étudiée, et belle à la fois. Décor naturel de la chapelle, jeux des acteurs, chants, musiques, clairs obscurs et lumières,...le tout tellement représentatif de l'univers abbatial et monastique! ... Jusqu'au tragique dont on nous a prévenu que tout ce qui pourrait advenir fera bien partie du "jeu"... alors on ne s'étonne pas mais ne peut s'empêcher quelques sentiments de crainte.

Repris par Pascal Joumier et Yves Souton pour composer les dialogues, les textes écrits par certains des moines sont profonds, prêchent la conciliance, la bonté, la tolérance, l'amour ; les chants magnifiques et les musiques qui les accompagnent sont divins, qu'ils soient interprétés par la soprano Valéria Florencio ou par Joseph Naffah, en solo, en duo parfois, prouvant que langues latine et arabe se marient à merveilles. Leurs chants rythment, doublent, accompagnement la pièce, emplissent l'espace comme le feraient des chants cisterciens. Les voix sont puissantes, sublimes, on les écoute avec émotion et joie.

 
La mise en scène est simple mais étudiée, et belle à la fois. Décor naturel, jeux des acteurs, chants, musiques, clairs obscurs et lumières,...le tout tellement représentatif de l'univers abbatial, monastique et tragique que fut celui de Tibhirine.
 
La passion selon Tibhirine : un grand et fort moment d'émotions, à vivre absolument.
 
Les sept moines ont été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 ; leur assassinat a été annoncé le 21 mai 1996 dans un communiqué attribué au Groupe islamique armé (GIA). Les têtes des moines ont été retrouvées le 30 mai 1996, à 4 km au nord-ouest de Médéa.
 
En raison de l'absence d'enquête judiciaire algérienne, les commanditaires de l'enlèvement des moines, leurs motivations ainsi que les causes et les circonstances réelles de leur assassinat demeurent mal connus à ce jour. La version officielle d'Alger impute toute la culpabilité au GIA de Djamel Zitouni. Mais des témoignages d'anciens agents des services secrets algériens, tout comme ceux d'islamistes, pointent le rôle des services secrets algériens dans l'enlèvement. (Source d'informations → Wikipedia).
 

 

La Passion selon Tibhirine, une pièce écrite par Pascal Joumier et Yves Sauton

d'après les textes des Frères Christian, Luc et Christophe

Mise en scène de Pascal Joumier
Pour la Compagnie L'Echo du Soleil / Alain Mancinelli Président

Durée : 1 h 10

Distribution : Dominick Breuil, Laurent Dallias, Pascal Joumier

Joseph Naffah (acteur et chant), Valéria Florencio (chanteuse lyrique)
Yves Sauton : Régie et lumières

 

notre correspondante Avignonnaise

Rédaction : Catherine Giraud

unnamed    © Mise en page : Selection Sorties ...  FR  2017 • 2021 
  EMETTEUR : Cath G.  © Photos propriété de la rédaction
INFORMATION :  Propriété intellectuelle Pour utiliser les textes et photos il est impératif de mentionner l'adresse du blog selectionsorties.net ou de nous en faire la demande par mail selectionsorties@gmail.com  . 

DIFFUSION 11/07/2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article